Je veux changer mon accessibilité

Contexte : Objets et techniques d'Océanie

Agriculture et élevage

Accès aux autres principaux thèmes de la documentation passer ce menu

Hommes | Cartes et sites | Expéditions | Base de données


Dans le Pacifique, les pratiques agraires montrent une transition graduelle du versant occidental de l'Insulinde (Indonésie centrale, Bornéo, Philippines), à la Mélanésie et à la Micronésie. Dans la première région, prédominent les céréales (riz, millets, coix...) cultivées en champs sec ou essarts (ladang) et irrigués en terrasses tandis que, dans la seconde, ce sont les tubercules (ignames, taros, patate douce, manioc) et le sagou, une farine obtenue à partir de la moelle du palmier metroxylon, qui constituent la base de l'alimentation. Cependant des aires intermédiaires, comme les Moluques, présentent les deux systèmes de subsistance. En Indonésie, une autre catégorie est formé par les chasseurs-collecteurs nomades qui à côté des activités de cueillette en forêt, déterrent aussi des ignames sauvages (Dioscorea).

Les peuples austronésiens, originaires de Taïwan et de la Chine du sud, poursuivant leurs migrations à travers l'Indonésie, puis la Mélanésie et la Micronésie, n'ont pas reproduit, pour des raisons écologiques, leur agriculture de céréales. Ils ont développé au cours de leur périples et acquis, sans doute en partie auprès des Mélanésiens, les techniques de culture des tubercules. Ils apportaient aussi avec eux un ensemble de plantes vivrières qui allaient former les fondements de l'économie de subsistance en Polynésie, surtout l'arbre à pain (Artocarpus spp.), le cocotier et le bananier, la cordyline au tubercule comestible (Cordyline fruticosa). Ces plantes, cultivées à l'aide d'un outillage lithique (herminettes à lame de pierre), étaient complétées par des animaux domestiques, le chien, le porc et le poulet.

En Micronésie, Mélanésie et Polynésie, les tubercules sont cultivés de deux manières, soit en culture sèche dans des jardins (ignames, patate douce, manioc), soit en parcelles irriguées ou dans les fonds de vallées inondées (taros). Les autres plantes vivrières sont souvent plantés en association (arbre à pain, canne à sucre, bananiers, arbres fruitiers...), occupant des jardins sur des plats, des terrasses ou encore des champs plus importants, notamment sur les îles hautes volcaniques. Dans ce système, les parcelles de forêt ou de broussailles sont défrichées à l'aide d'outils de pierre, séchées et brûlées, la cendre constituant un engrais naturel. Ensuite, le sol est nettoyé et les boutures (tubercules) ou les graines sont plantées à l'aide d'un baton à fouir ; dans les régions à forte pluviosité, le désherbage est une tâche laborieuse. En zone de marais, la végétation coupée était utilisée comme un paillis sans brûlis. D'autres plantes telles que le bétel et le kava, les aréquiers, le mûrier à papier sont plantées dans les jardins ou souvent près des habitations.

Le cocotier tient une place privilégiée dans toute l'Océanie ; originaire de l'Insulinde, transplanté dans leurs migrations par les Austronésiens, il est une source inépuisable de matériaux et d'alimentation : l'eau, la chair dont on extrait la pulpe, les palmes pour l'habitation, la bourre dont on fait les tresses (sennit) et les cordages, les noix servent aussi à confectionner des bouteilles et des coupes. Enfin, l'huile de coco entre dans l'alimentation et les médicaments, plats savoureux, parfums comme la monoi de Tahiti, le pani des Marquisiens. On peut parler d'une véritable "culture du cocotier" en Micronésie et en Polynésie.

En Océanie, les protéines proviennent des poissons et autres produits marins, du produit de la chasse (oiseaux, mammifères, reptiles...) ; les animaux domestiques (porcs et chiens, volailles), étant réservés aux échanges ou à la consommation lors des fêtes et cérémonies. Le cochon - domestiqué en Asie du sud-est et introduit en Nouvelle Guinée par les ancêtres des peuples Papous, il y a environ 5 000 ans - est le seul animal dont l'élevage intensif a été développé en Mélanésie (sauf Kanaky) et en Polynésie, à l'exception de l'île de Pâques où le poulet jouait le même rôle.


Les différents chapitres du contexte "Objets et techniques d'Océanie", passer ce menu

Agriculture et élevage | Armes | Art | Churinga | Malanggan et Korwar | Objets quotidiens | Pirogues et pêche | Ressources naturelles | Tapa et textiles



Vérifié par A-Prompt Version 1.0.6.0. Niveau WAI 'triple A'