Je veux changer mon accessibilité

Les hommes

Ahuturu

Accès aux autres principaux thèmes de la documentation passer ce menu

Cartes et sites | Expéditions | Base de données | Contexte

Si, pour beaucoup, le retour de Bougainville à Paris au printemps 1769 fut vécu comme un événement, ce fut à cause de la présence à ses côtés du jeune Tahitien Aotourou, rencontré lors de son tour du monde. Dès l'arrivée des Français dans l'île du Pacifique en 1768, cet indigène s'était fait remarquer en s'installant sur le navire la Boudeuse, puis en refusant d'en quitter le bord au moment du départ. Bougainville finit par céder, et put par la suite se féliciter de sa décision: son protégé se révéla en effet d'une aide précieuse pour l'éclairer sur les aspects de la vie tahitienne qu'il n'avait pu observer, aveuglé par les préjugés. Malgré ses révélations, les Parisiens ne regardèrent l'insulaire que comme la personnification de ce "bon sauvage" dont l'existence avait été rêvée si longtemps, et s'enthousiasmèrent pour la facilité avec laquelle il s'habitua à la vie de la capitale, au point de parcourir seul la ville pour faire ses achats et de se rendre régulièrement aux spectacles. D'un caractère heureux, il devint la coqueluche des salons, jusqu'à ce que des critiques s'élèvent, dénonçant un trop long exil. Bougainville, qui éprouvait à son égard une amitié toute paternelle, sacrifia alors le tiers de sa fortune pour mettre sur pied une expédition pour Tahiti, sous le commandement de Marion-Dufresne. Malheureusement Aotourou ne boucla pas son propre tour du monde, puisqu'il devait mourir de maladie près de Madagascar en 1771.


Sommaire des différentes notices biographiques, passer ce menu :

Ahuturu | Baudin | Bougainville | Cook | d'Entrecasteaux | Dillon | Dumont d'Urville | Duperrey | Freycinet | La Pérouse | Lesson | Omaï | Quoy



Vérifié par A-Prompt Version 1.0.6.0. Niveau WAI 'triple A'