Je veux changer mon accessibilité

Contexte : Objets et techniques d'Océanie

Churinga et Temps du Rêve

Accès aux autres principaux thèmes de la documentation passer ce menu

Hommes | Cartes et sites | Expéditions | Base de données


Les churinga ou churunga désigne pour les aborigènes australiens les objets transmis par les esprits : tablettes rituelles en pierre ou en bois. Ces objets plats et allongés, de forme ovale, de 30 cm à 1,60 m, sont ornés de symboles géométriques (groupements de lignes, traits, cercles concentriques, points, lignes courbes) gravés ou peints en rapport avec le mythe et les ancêtres totémiques du groupe. Les churinga sont parmi les principaux objets religieux des aborigènes. Elles représentent le corps d'un ancêtre du "Temps du Rêve" ou sont considérées comme un réceptacle pour l'âme des enfants à naître. Dans ce dernier cas, les churinga servent lors des cérémonies d'initiation ; elles sont polies, on les colore à l'aide d'ocre rouge ou elles sont enduites de graisse animale. Des prières, des chants spéciaux leur sont consacrées.

Chez les Aranda, chaque personne possédait sa propre churinga ; si on ne pouvait la trouver pour célébrer les rites, il fallait en produire une nouvelle. Les aborigènes gardent les churinga entassées dans des cachettes, sous des rochers, dans des grottes situées à l'écart de tout campement ou des abris loin des pistes. D'habitude, elles sont recouvertes d'un morceau d'écorce afin de les conserver en bon état. Pour les australiens, les churinga jouent un rôle similaire à celui de nos documents d'archives ; même si on les reproduit, elles renvoient aux ancêtres du "Temps du Rêve", l'Alcheringa en langue aranda.

Les aborigènes pensent que les êtres du Temps du Rêve, esprits ou héros, sont responsables de la création du monde tel qu'il existe maintenant, puis, qu'ils se sont métamorphosés en animaux, en phénomènes naturels ou en éléments du paysage. Le Temps du Rêve est incarné dans les récits mythiques qui expliquent les actions de ces êtres spirituels et les rites secrets se rapportant aux différents lieux qu'ils ont visités ou créés (grottes, trous d'eau, rochers, buttes de terre, sources...) ; ces derniers se déplaçaient sous le sol ou encore volaient dans les airs. Seuls les individus considérés comme "propriétaires" de ces sites sacrés et les initiés peuvent y accéder. Les jeunes garçons non-circoncis et les femmes n'ont pas le droit d'assister aux cérémonies ni de voir les peintures décrivant les sites sacrés et les actions des héros du Rêve. Les rites d'initiation permettent aux anciens de transmettre ce savoir ésotérique aux jeunes hommes et en même temps d'acquérir des pouvoirs des esprits des morts ou des êtres spirituels issus de leurs ancêtres totémiques.

 


Les différents chapitres du contexte "Objets et techniques d'Océanie", passer ce menu

Agriculture et élevage | Armes | Art | Churinga | Malanggan et Korwar | Objets quotidiens | Pirogues et pêche | Ressources naturelles | Tapa et textiles



Vérifié par A-Prompt Version 1.0.6.0. Niveau WAI 'triple A'