Je veux changer mon accessibilité

Les hommes

Jules-Sébastien-César Dumont d’Urville (1790-1842)

Accès aux autres principaux thèmes de la documentation passer ce menu

Cartes et sites | Expéditions | Base de données | Contexte

Jules-Sébastien-César Dumont d'Urville est né le 23 mars 1790 à Condé-sur-Noireau (Calvados). Durant ses études, il se passionne pour l'histoire naturelle et la botanique et est admis au Collège impérial de Caen en 1804. Admissible au concours de Polytechnique, grâce à l'appui des Frères Cafarelli, il embarque sur la frégate Amazone en armement au Havre bloquée par les Anglais et où il s'ennuie.

Muté à Toulon en 1810 sur le Suffren, enseigne en 1812 à terre, il fait de la botanique de la Sainte-Baume à la Crau, rencontre René-Primevère Lesson et se marie le 1er mai 1812 avec Adèle Pépin. Freycinet refuse de l'embarquer sur l'Uranie. Il sert en 1819 et 1820 sur la gabare la Chevrette au Levant (côtes orientales de la Méditérranée) et est chargé des observations d'histoire naturelle et d'archéologie. Il se lie d'amitié avec les élèves de marine Jacquinot, Lottin et Gressier. En mars 1820, la Chevrette est mouillée en rade de Milo où un paysan à découvert un buste de Vénus ; il persuade l'ambassadeur de France à Constantinople de l'acheter pour le Louvre.

Lieutenant de vaisseau en août 1821, membre de la Société de Géographie en décembre, il devient second de Duperrey, qu'il a connu sur le Suffren et cotoie au dépôt des Cartes et Plans. Il fait le tour du monde sur la Coquille d'août 1822 à mai 1825. A son retour, il apprend la mort de son fils. Commandant de la Coquille rebaptisée Astrolabe, il recherche de 1825 à 1829 les traces de La Pérouse et ramène les vestiges du naufrage à Vanikoro.

Promu capitaine de vaisseau en août 1829, il est affecté à Paris de 1830 à 1836. Durant cette période, il conduit Charles X en Angleterre. Sa mère, son fils Auguste et sa fille Sophie meurent du choléra. De 1837 à 1840, il effectue un 3ème tour du monde avec l'Astrolabe et la Zélée à la découverte des glaces antarctiques et perd encore un fils du choléra.

Promu contre-amiral en décembre 1840, Dumont d'Urville, malade et usé s'installe à Paris et est tué avec sa femme et son dernier fils dans un déraillement, sur la ligne Montparnasse-Versailles.

 


Sommaire des différentes notices biographiques, passer ce menu :

Ahuturu | Baudin | Bougainville | Cook | d'Entrecasteaux | Dillon | Dumont d'Urville | Duperrey | Freycinet | La Pérouse | Lesson | Omaï | Quoy



Vérifié par A-Prompt Version 1.0.6.0. Niveau WAI 'triple A'