Je veux changer mon accessibilité

Contexte : Histoire et culture d'Europe

Origine de l'archéologie

Accès aux autres principaux thèmes de la documentation passer ce menu

Hommes | Cartes et sites | Expéditions | Base de données


Au cours de la seconde moitié du 18e siècle paraissent les premières études descriptives sur les "Sauvages". Grâce aux observations faites sur le mode de vie des peuples d'Amérique et d'Océanie, et aux objets collectés et rapportés sur le vieux continent, les archéologues européens vont progresser dans leurs connaissances et leur interprétation des vestiges préhistoriques.

Ainsi les soi-disantes "pierres de foudre", haches en silex taillées et polies abondamment récoltées dans les campagnes, sont désormais comparées aux haches emmanchées des peuples américains. En 1723, Bernard de Jussieu (1699-1777) lit un mémoire à l'Académie Royale des Sciences intitulé : "De l'origine et des usages des pierres de foudre" dans lequel il lève définitivement le doute sur la destination des outils façonnées par les premiers hommes. Il est l'auteur du premier travail d'ethnologie comparée appliquée à l'archéologie.

Plus généralement, la pensée européenne va assimiler sauvages et barbares et les situer dans une histoire universelle. En 1724, le père jésuite Lafitau (1681-1746) signe le premier essai systématique d'ethnologie comparée entre l'Antiquité et les temps Modernes : "Mœurs des sauvages américains comparés aux mœurs des premiers temps". Le sauvage devient un primitif, représentant le stade premier d'une évolution aboutissant à un état civilisé et complexe auquel sont parvenus les hommes contemporains du Siècle des Lumières.

Ces considérations vont bouleverser la vision des archéologues européens de la fin du 18e siècle en élargissant le cadre chronologique et spatial de l'histoire humaine, toutefois ils n'appréhendent pas encore correctement les notions de périodes préhistoriques et historiques.  En France, en Allemagne et en Ecosse se multiplient les "histoires de l'homme" ; un schéma évolutionniste à quatre stades s'impose. Ce n'est qu'au siècle suivant, avec Lartet (1801-1871) que naîtront les premières classifications des temps préhistoriques et la paléontologie humaine.

 


Les différents chapitres du contexte "Histoire et culture d'Europe", passer ce menu

Arsenal de Rochefort | Collecte naturaliste | Enjeux des expéditions | Esprit encyclopédique | Mythe du bon sauvage | Origine de l'archéologie



Vérifié par A-Prompt Version 1.0.6.0. Niveau WAI 'triple A'